3 questions à… Frédéric Obeng, nouvel entrepreneur au Périscop

Peintre décorateur, Frédéric Obeng a posé ses pinceaux et rouleaux à Saint-Brévin il y a deux ans, après avoir exercé son activité pendant des années à Nantes, ville dont il est originaire. Le 1er avril dernier, il a rejoint l’équipage du Périscop en qualité d’entrepreneur. Rencontre.

Le Périscop : Comment es-tu devenu peintre décorateur ? Quel a été ton parcours ?

Frédéric Obeng : « Tout a commencé au collège, à Nantes, lorsque j’ai découvert l’activité de peintre en lettres, qui consiste à réaliser à la main toutes sortes de signalétiques intérieures et extérieures, pour la publicité notamment. J’ai eu le coup de foudre et j’ai ensuite effectué une formation. Mais comme dans beaucoup de domaines, l’informatique a un peu changé la donne avec le recours de plus en plus courant aux réalisations numériques… Et comme je suis très attaché au travail manuel, je n’ai pas voulu abandonner la peinture pour me retrouver derrière un écran. Je me suis donc lancé comme peintre décorateur, en intérim tout d’abord, puis comme auto-entrepreneur après la rencontre d’une décoratrice conseil sur un chantier, avec laquelle je collabore régulièrement. »

Quelles sont aujourd’hui tes prestations ?

« Mon cœur de métier, c’est la rénovation d’intérieurs, avec l’objectif de leur donner un nouvel éclat grâce à des peintures haut de gamme, en intervenant sur les murs, les escaliers et parfois les meubles. Il s’agit d’apporter une valeur esthétique supplémentaire aux lieux, financière également, mais je veille aussi à ce que les occupants y trouve ou retrouve une forme de bien-être. Tout cela suppose un gros travail de préparation, afin d’éviter les mauvaises surprises qui peuvent se cacher derrière les papiers peints, comme des dégâts dus à l’humidité ou plus généralement au vieillissement du bâtiment. Lorsque les murs sont trop détériorés, j’effectue les travaux d’enduit ou de revêtement nécessaires. »

Pourquoi as-tu choisi de rejoindre le Périscop ?

« C’est en écoutant une émission à la radio que j’ai découvert le concept de coopérative d’entrepreneur et j’ai immédiatement été séduit. Être auto-entrepreneur ne me convenait plus. J’avais le sentiment d’être allé au bout des possibilités de développement de mon activité sous ce statut. Et puis, j’avais besoin de donner du sens à ce que je faisais, en participant à un projet plus « global », avec la possibilité de collaborer avec d’autres personnes ayant des compétences semblables ou complémentaires aux miennes. Ce qui correspond exactement à la philosophie du Périscop. Si je peux contribuer à donner du travail à d’autres entrepreneurs sur des chantiers, je serai ravi ! »

Pratique. Votre salon a besoin d’une cure de jouvence ? Ou, comme ce client de Frédéric, vous souhaitez faire une surprise à votre moitié en profitant de son absence pour transformer de fond en comble la chambre à coucher ? Composez le 06 99 90 35 39 !

En attendant, voici quelques réalisations de Frédéric en images 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.